De Pulp Fiction à citoyens au pouvoir

Avant 2010, la politique ne m’intéressait pas. J’étais trop jeune pour pouvoir voter lors du référendum de 1995 et j’ai commencé à voter lors des élections provinciales de 1998 alors rien de bien excitant. Tout le monde me disais, tu va enfin pouvoir exercé ton pouvoir démocratique et après ces élections je m’étais dit, j’ai voté pour quoi en fait. J’ai trouvé cet exercice inintéressant, je préférais parler de musique, de film ou de jeux vidéos. J’étais capable de dire que Pulp Fiction était le meilleurs film de tout les temps et pourtant, il était sorti en 1994 alors que j’avais 15 ans. La déconstruction dans lequel les scènes sont tournées, les dialogues entre les personnages et l’amour d’adolescent que j’avais pour Mia Wallace était incroyable. Cette femme mystérieuse de peu de mot qui ne souhaitait que danser. Tarantino était un maître et c’est ça qui m’intéressait. Je me souviens d’avoir parlé des films de « Watchmen » par Zach Snyder et des « Dark Knight » par Chris Nolan pendant des heures avec mes amis. J’ai tous les album de Trent Reznor, de halo 1 à halo 32 alors qu’est ce qui s’est passé pour que je commence à m’intéressé à la politique. Et bien je vais vous raconter.

La déconstruction dans lequel les scènes sont tournées, les dialogues entre les personnages et l’amour d’adolescent que j’avais pour Mia Wallace était incroyable.

Mes premiers pas avec la Coalition Avenir Québec

Je ne connaissais rien en politique mais en 2014, j’étais déjà tanné des discourt des partis traditionnel alors j’avais besoin de nouveau, de croire en quelques chose de différents. J’étais tanné de la routine. J’avais vu la montée de l’ADQ à une certaine époque et le changement de nom pour la CAQ. En tant qu’ingénieur, je croyais qu’un parti émergeant de ce genre était nécessaire et les partisants me ressemblait en quelque sorte alors je me disais que c’était peut-être ma place. En plein cœur de la commission Charbonneau, j’ai été aidé le candidat de la CAQ lors des élections dans Terrebonne. Je l’accompagnais pour aller serrer les mains et distribuer des pamphlets. Suite à ces élections, j’ai continué un peu à les suivre pour me rendre compte en ayant eu la chance de dîner avec François Legault et en ayant un peu lu son livre et sa platte-forme que ce parti, c’était du pareil au même. On faisait la politique de la même façon qu’avant mais au lieu de promettre des pommes, on prommettais des oranges. Rien d’emballant en plus que les oranges, tu dois les éplucher avant de les manger.

Le choc… le bas vers le haut, la pyramide inversé, la démocratie directe, l’agilité

Un jour dans ma vie personnelle, il m’est arrivé un choc, la séparation, la mortalité et le retour au racine. J’en avais marre de me faire taper sur la tête, je me suis intéressé à autre chose que mon quotidien, à autre chose que l’ingénierie, je me suis intéressé aux organisations. Actuellement dans les grandes entreprises privé, il y a une tendance où les patrons donnent beaucoup plus de liberté et d’autonomie à leurs employés, leur syndicats car ils sont au cœur du travail. On appelle cela l’agilité en entreprise et je trouvais le concept extrêmement intéressant. Les organisation sont rendu tellement grande qu’un haut dirigeant ne peut plus prétendre qu’il contrôle quoi que ce soit. Que tu sois président d’Hydro-Québec, premier Ministre ou président des États-Unis, tu peux donner l’impression d’avoir un certain contrôle mais ce n’est que du bluff. C’est impossible à l’intérieur de ces grandes organisation et dans la société où l’on vit aujourd’hui. Pourtant au gouvernement, nos élus ainsi que le système fonctionne actuellement du haut vers le bas, c’est dans la loi et la loi, c’est pas mal plus rigide qu’une procédure dans une entreprise privé. Alors comment s’en sortir. En septembre 2016, je m’interroge sur les partis politiques actuel qui existe je tombe alors sur le « parti des sans parti » qui parle de démocratie directe et de constitution. Mais qu’est ce que la démocratie directe. Selon Wikipédia, cela dit : « La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l’intermédiaire de représentants. » Ok d’accord mais encore. Je lirai ensuite un peu plus sur ce parti fondé par Roméo Bouchard.

Que tu sois président d’Hydro-Québec, premier Ministre du Québec ou président des États-Unis, tu peux donner l’impression d’avoir un certain contrôle mais ce n’est que du bluff. C’est impossible à l’intérieur de ces grandes organisation et dans la société où l’on vit aujourd’hui.

La révélation, le livre Constituer le Québec par Roméo Bouchard

Ce livre à complètement changé ma vie, je vous le recommande fortement. C’était une révélation, c’est comme si je venais de trouver la solution à l’impasse politique actuelle et que personne ne le savais encore. La façon dont Bouchard exprime ses idées à travers ce bouquin est décrit d’une façon limpide et claire. Il vulgarise le sujet d’une telle force que j’en ai eu un choc. Il m’a complètement, profondément et passionnément convaincu. Ce petit recueil consistait en la présentation de son projet politique qu’il avait voulu mettre en place lors de la création de son parti politique la coalition pour la constituante devenu plus tard le parti des sans parti. Cet agriculteur qui avait fait des études en théologie aussi est devenue une figure inspirante pour moi. Mon lien avec l’agriculture et sa vision politique m’a interpellé grandement. Dans son livre, il explique les grands concepts de la constitution citoyenne Québécoise écrite par les Québécois et non par les politiciens de l’assemblée nationale. Il parle de démocratie directe qui souhaite que la population vote plus pour les idées au lieu de voter pour des gens. Votons les idées et arrêtons de voter l’un contre l’autre me fera t’il alors réaliser. Qu’est ce qu’on veut comme société, c’est à la population de décidé en respect au minorité et aux autres nations qui viennent vivre au Québec. J’étais transformé.

La façon dont Bouchard exprime ses idées à travers ce bouquin est décrit d’une façon limpide et claire. Il vulgarise le sujet d’une telle force que j’en ai eu un choc. Il m’a complètement, profondément et passionnément convaincu.

Bernard « Rambo » Gauthier

La venue de Bernard Gauthier comme chef du parti en décembre 2016 a tout changé. Ce parti modeste est devenu du coup, très viral sur les médias sociaux. On en parlais de toute sorte de façon et la pression médiatique fut difficile. Les médias traditionnels ont voulu tué l’oiseau dans l’œuf et ils ont réussi. Il faut se le dire, la venue de Gauthier a fait jaser beaucoup de gens. Certain de mes proches me disais de ne pas m’identifié à ses côtés car cela pourrait nuire à ma carrière d’ingénieur. Pourtant, j’ai trouvé en lui une personne qui avait un appel à faire, il s’est exprimé ainsi car la société selon lui ne fonctionnait pas comme il le fallait. Je me sentais comme sur un chantier de construction (La société) où un travailleur vient dire publiquement et fortement qu’il y a un problème sur le chantier (Au Québec). Lorsque je travaille sur les chantiers de construction et qu’en réunion on vient dire que ça marche pas, il ne faut pas lui répondre : Inquiète toi pas, ça va s’arranger tout seul. Il faut aller voir, il faut comprendre, il faut constater et ensuite trouver une solution ensemble. Je suis fier d’avoir été présent lors de cette journée, je me suis senti à ma place, dans ce groupe aux multiples idéaux. Après ce jours là, j’ai compris malgré nos différences d’idées qu’il avait le droit de dire tout haut ce qu’il pensait tout bas.  Je me suis dis alors qu’il fallait faire plus de place aux travailleurs. Yvon Simard, le dirigeant de l’époque en était un aussi, et c’est pour cette raison que je l’ai suivi aussi longtemps. J’ai voulu l’aider à ma façon, malgré nos différences d’idées, j’ai voulu qu’il se présente mais ça n’a pas fonctionné non plus. Je le voyais travailler de nuit loin de chez lui l’hivers et pendant le jour, il faisait de la politique. En connaissez-vous des politiciens comme ça ? Pour faire avancer ce grand chantier de société, il faut que tout le monde y participe… Citoyens au pouvoir est ainsi devenu le parti qui a donné la voix à ces gens sous-représenté à l’assemblée nationale car je pense que c’était nécessaire.

Aujourd’hui les élections sont enfin lancé, on se rapproche de l’objectif que je m’était fixé en janvier 2017. Je suis impatient de voir ce que ça va donner. Je vous assure que le projet derrière ce parti est un beau projet de société unique et qui a été créé avec cœur pour toute la nation Québécoise dans son ensemble.

Ça y est, les élections sont officiellement commencé

La politique, ça bouge tellement qu’il est difficile de planifier alors il faut savoir naviguer de revirement de situation en revirement de situation. En janvier 2017, lorsque je suis devenu dirigeant du parti, mon objectif à été de me rendre jusqu’aux élection avec ce parti, peu importe ce qui arrivera. Tout récemment de nombreuses personnes de tout les métiers se sont joint au partis sans préjugé et avec le même objectif, faire avancer l’impasse politique que l’on vit actuellement. Tous le monde a sa façon de voir les choses et on a des discussions constructives pour y arriver mais il ne faut pas oublier le projet à sa base (Constitution et démocratie directe) qui est toujours ce qui m’anime. Aujourd’hui les élections sont enfin lancé, on se rapproche de l’objectif que je m’étais fixé. Je suis impatient de voir ce que ça va donner. Je vous assure que le projet derrière ce parti est un beau projet de société unique et qui a été créé avec cœur pour toute la nation Québécoise dans son ensemble. Si vous avez un candidats dans votre circonscription qui représente Citoyens au pouvoir, je vous invite à lui démontrer votre appui en allant voter le 1er octobre car ce projet de constitution deviendra grand. Actuellement au Québec, c’est le seul parti qui en parle ouvertement et un jour, les autres parti traditionnel se joindront au projet, j’en suis convaincu. Je l’écris dans une bouteille et on ressort ça dans quelques années ;).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s