Qui aura cette idée folle de #RÉINVENTER l’école

Vive les vacances, ça y est, elles sont arrivé. L’école est finie, plus de devoirs à faire. Vous êtes étudiants, alors peut-être que vous cherchez un emploi à temps partiel pour cet été ou encore vous allez en profiter avec vos amis. Si vous êtes parents, alors maintenant c’est la course aux camps de jour et c’est fini la routine pour quelques mois. Avouer que vous êtes content!!! Est-ce que c’est parce que vous avez moins de devoir à faire ou c’est parce que c’est fini la routine ? Quoi qu’il en soit, le sujet de cette chronique est un sujet qui m’intéresse énormément et c’est l’éducation.

Je pense que l’éducation est le service au citoyen le plus important dans l’état Québécois. Je crois qu’à chaque génération, on devrait mettre tous nos efforts pour préparer la génération de demain. Car ce sont nos enfants qui façonneront un meilleur avenir alors quand vous me dites qu’il faut investir dans la santé pour assurer ses vieux jours, ce n’est pas ça l’avenir pour moi. Investir dans la santé, c’est comme de dire, aller mettre de l’argent dans les hôpitaux, comme ça quand on sera malade plus tard, ben on va être traité aux p’tits oiseaux. Quand un gouvernement fait cela, il pense à ses vieux jours, et ne penses pas à ses enfants. Je ne dis pas que la santé n’est pas importante, attention de mal interpréter mes propos. Je dis que d’investir dans l’éducation est de penser à demain. Voici donc des pistes de solution que j’observe et que j’ai remarquée à travers mes lectures. Mais avant de commencer, testez vos connaissances, indiqué ici quelle est la capitale de l’Australie selon vous¹ ?

__________________________________________

Avoir les idées folles

Le système d’éducation actuel a fait ses preuves…. dans le #PASSÉ. Mais aujourd’hui, la vie familiale n’est plus du tout la même, l’image de la famille est complètement différente et la réalité des parents est passé à une autre vitesse. J’ai entendu parler dernièrement des écoles alternatives et cette idée qui sort de l’ordinaire semble intéressante:

http://www.journaldemontreal.com/2018/06/16/finis-les-professeurs-devant-la-classe

Je crois que depuis trop longtemps, l’environnement des écoles de nos enfants devraient être rafraîchit. Ça a fonctionné peut-être dans le passé mais je crois qu’une nouvelle dynamique devrait être explorée (L’air climatisé, l’arrangement dans les classes, etc.). Faisons un petit exercice extraordinaire qui vous sort de votre zone de confort. Que pensez-vous d’éliminer les vacances d’été pour les étudiants du primaire ? Quoi!!!! Mais nos jeunes n’auront plus de vacances,  ils vont crever de chaleur dans les écoles, ils vont être trop épuisé!!! Mais, alors trouvons une solution, vous dites qu’ils vont crever de chaleur et bien, rénovons nos écoles primaires. Ils vont être trop épuisés ? Au contraire ils vont avoir 12 mois pour apprendre au lieu de 9 (Eté, Noël, relâche). Quand un enfant se promène à gauche à droite durant l’été, vous trouvez vraiment que c’est des vacances ? Ce que nos enfants ont besoin, c’est du temps avec leur parent alors au primaire, donnons aux parents 4 jours par semaines de travail ou favoriser le travail à la maison. Ainsi, au lieu de se faire garder tout l’été à gauche à droite, vous passerez plus de temps avec vos enfants. Mais attendez, n’oubliez pas que j’ai dit un exercice extraordinaire. Je ne dis pas que c’est la solution de tous les maux. Alors je lance des idées comme ça, des idées folles mais pourquoi ne pas justement se sortir de l’ordinaire. Allez-y, osez lancer des idées, explorer les, embrasser les et expliquer les avantages que ça pourrait nous amener comme société.

Étudier toute votre vie

La technologie à fait un bond phénoménal en trente ans. Ce que j’ai appris à faire au secondaire sur un ordinateur comme programmer un camion qui ramasse des pierres sur un écran noir, est complètement dépassé aujourd’hui. Il faudrait que je refasse un autre court de programmation pour me remettre à jour avec les technologies récentes. Pourquoi ne pas offrir des formations durant toute notre vie sur différent sujet. Une mise à jour de temps en temps ne nous ferait pas de tort. Comme ingénieur, à chaque 2 an, nous devons faire 30 heures de formation pour démontrer que nous sommes à jour dans notre domaine. Quelle belle façon d’apprendre et de rester curieux tout au long de notre carrière. Cette pratique devrait s’appliquer pour tout le monde ou du moins, être plus facilement accessible à tous les âges. Une révision de nos mathématiques ne ferait pas de tort. Ce que j’ai appris en secondaire est loin derrière moi. Et ce n’est pas parce que je l’ai appris il y a 25 ans que je maîtrise la matière aujourd’hui. Madame Annie, la professeure de ma fille, m’a écrit qu’il est important qu’elle continue de faire la lecture cet été. Par expérience, si elle ne lit pas assez, le retour en classe peut-être difficile à l’automne. Mais vous, est-ce que vous en faites assez de la lecture ? Alors tester vos connaissances et dites-moi quel est ce mot mélangé² ? (IOOCTUTSNTNI)

Les collèges #CEGEPS

En 2004 j’écrivais un article dans le journal étudiant « Le JETS » sur le rapport Bédard³ qui allait ainsi :

« Le rapport parle principalement de la refonte de l’enseignement universitaire et de la réorganisation de l’enseignement professionnel et technique sous la responsabilité des conseils scolaires. Une solution que proposait alors la FCSQ était d’abolir les cégeps pour laisser place à une 6e année du secondaire et de passer ainsi à l’université pour un baccalauréat de 4 ans au lieu de faire deux ans de cours au Cégep. »

Que s’est-il passé depuis ce rapport, pas grand-chose sinon le statut quo. Mais de toute façon, l’abolition des Cégep n’est pas la solution selon moi. Le collège, comme j’aime bien l’appeler, est un endroit de d’échange, d’apprentissage et de camaraderie. Mais on dit aussi que c’est un endroit de transition et de remise en question pour les étudiants, mais c’est normal d’en avoir dans une société qui évolue constamment. Alors on pourrait utiliser le collège, comme je le disais précédemment, comme un endroit de formation pour tous les âges. Ça pourrait être un endroit idéal de rencontre citoyenne pour débattre et pour faire des assemblées qui parle d’affaires publiques. Ce texte est écris pour faire sortir vos idées. Voici les miennes, mais dite-moi quelles sont les vôtres ? Je vous invite à commenter en ici-bas en cinq lignes (haha).

____________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________

La technologie au service de l’enseignement.

Dans un monde idéal, la technologie doit être au service de l’enseignement et non pas le contraire dans le sens que la technologie ne devrait pas devenir une dépendance. Mais elle existe et son potentiel est incroyable. Pourquoi aujourd’hui apprendre par cœur quand on peut maintenant avoir la réponse au bout des doigts ? Parce que c’est important, ça fait travailler notre mémoire et il faut la faire travailler. Si la technologie vous fait peur, donnons les examens en conséquence alors. À l’École de Technologie supérieure où j’étudiais, nous avions droit à une calculatrice scientifique. Il y avait des détracteurs provenant d’autres universités qui n’appréciaient pas cette méthode d’apprentissage. Mais les professeurs voulaient que l’on développe nos réponses bien sûr et cela prenait parfois plus d’une page pour le faire. Il est vrai que la technologie nous donnais la réponse, mais il fallait démontrer comment on y arrivait et il est là l’apprentissage. Dans d’autres examens, les enseignants nous donnaient des questions qui affichaient des messages d’erreurs à l’écran de nos calculatrices. Ça c’était une belle façon de nous faire travailler les neurones. L’apprentissage à distance à partir de la maison est quelque chose qui existe maintenant. Est-ce que c’est efficace ? Peut-être moins qu’en présence d’un professeur, mais la technologie existe. Nous devons apprendre à l’apprivoiser car bientôt, cela deviendra une dépendance…

#RÉINVENTER l’école

Je pense qu’il faut regarder ce qui fonctionne aujourd’hui mais aussi ce qui ne fonctionne pas et il faut oser. Il est possible que l’on se trompe dans nos décisions alors comme société, il suffit de s’ajuster tout simplement. Mais il ne faut pas s’ajuster dans cinquante ans, il faut s’ajuster au fur et à mesure. Il faut faire confiance à notre intelligence collective et ne pas laisser cela à une poignée de personnes qui croit avoir la solution à tous les problèmes. Il faut se faire confiance comme société et oser réinventer l’école, et ça c’est à nous de le faire.

 

 

RÉPONSES ET RÉFÉRENCES

1 – Réponse : Canberra

2 – Réponse : Constitution

3 – Référence : Journal étudiant de l’école de technologie supérieure « Le JETS » – Été 2004, Volume 12, Éditorial : « Quand l’abolition est un gros mot… » par Mathieu Goyette.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s