Lève ta main si tu veux parler

Réflexion technique sur la démocratie directe et les assemblées citoyennes

               Dans les dernières années, j’ai vécu des expériences d’assemblées citoyennes au sein d’organisation de toute sorte. Ce texte se veut une réflexion ou un essai sur le sujet. Lors de ces assemblées, il arrive souvent que le vote se fasse à main levé et c’est parfois délicat de le faire. J’ai d’ailleurs personnellement une réserve sur les votes à main levé. En effet, le vote à main levé comporte le désavantage de l’effet d’entraînement. Si un membre votant hésite ou craint de se faire cibler par les autres qui ne sont pas du même avis, il aura tendance à suivre la majorité qui vote à main levé. Il existe aujourd’hui des applications ou des systèmes électroniques performants qui pourraient permettre un vote démocratique confidentiel qui élimine cet effet d’entraînement. J’ai observé cela dans certaines assemblées. Cela permettait de compter facilement les votes et même de s’abstenir lorsqu’un membre est indécis sur le sujet.

               Aussi, lorsqu’un membre participe à des assemblés, il doit en comprendre les règles. En effet, lorsque l’on participe pour la première fois à ce genre d’assemblée, il y a des règles qui échappent aux non-initiés et cela devrait être discuté au départ. Par exemple, pour chaque proposition, on permet à deux personnes de s’exprimer « pour » la proposition et deux autres personnes « contre » la proposition. Il peut y avoir des amendements à la proposition qui doit être approuvé par quelqu’un mais les modifications ne doivent pas dénaturer la proposition initiale. Des membres dans la salle peuvent aussi faire des points d’ordre lorsqu’on s’éloigne du sujet. Ces règles peuvent varier d’une assemblée à l’autre mais cela doit être connu de tous pour pouvoir bien y participer et contribué à la discussion.

               La durée d’une assemblée ou d’un atelier citoyen peut aussi influencer les résultats. La problématique est alors observée est dans l’assistance. Il faut se l’avouer, le fait d’assisté à de longs ateliers peut épuiser une assistance. Quand cela est nécessaire, il est mieux de reporter une assemblée à une autre journée pour avoir l’attention de plus de participant. Pour accélérer le processus de consultation, j’ai même déjà vu une présidente d’assemblée accéléré le processus en encourageant la salle à voter plus vite afin de terminer plus tôt la journée. Je n’avais pas trouvé cela professionnel de sa part de minimiser l’importance de la participation dans la salle mais elle l’a quand même fait. Cette personne a d’ailleurs une grande responsabilité sur ses épaules et se doit de bien jouer son rôle.

 Lorsque la salle était divisée sur un sujet et que les résultats étaient serrés, j’adorais ces moments car j’avais l’impression que la démocratie avait réellement parlée. Je considère alors ce type de rencontre très productive et intéressante.

               Dans les assemblées, je me considère comme quelqu’un qui aime s’impliqué alors j’étais de ceux qui intervenait souvent au micro et j’aimais cela. Est-ce que j’y allais trop souvent ? Peut-être mais j’aimais participer au débat. Les interactions sont dynamiques et j’avais parfois l’impression qu’il y avait un réel débat. Lorsque la salle était divisée sur un sujet et que les résultats étaient serré j’adorais ces moments car j’avais l’impression que la démocratie avait réellement parlée. Je considère alors ce type de rencontre très productive et intéressante. Il y avait par contre des personnes un peu plus réservé et gêné d’aller s’exprimer à l’avant. Un jour j’avais remarqué un couple de personnes âgées que j’ai observé qui votaient souvent à l’encontre de la majorité et jamais ils n’ont été parlés au micro. J’aurais aimé connaître leur opinion sur le sujet car ils auraient peut-être pu apporter de la profondeur aux différentes propositions. Il faut trouver des façons de faire pour amener ces gens à s’exprimer. Peut-être par écrit ou de façon électronique aurait été un bon moyen pour communiquer leur point. Aussi, lorsqu’un débat tourne autour d’un texte à écrire, il est important de trouver quelqu’un qui permet de bien vulgariser le texte afin de ne pas s’enfarger dans les fleurs du tapis en s’arrêtant aux points et aux virgules des propositions.

               Un autre chose qu’il faut faire attention sont les influenceurs. Qu’est-ce qu’un influenceur, c’est une personne dont l’opinion pourrait avoir un impact sur les autres. On peut parler d’un artiste connu qui s’exprime sur un point ou d’une autre personne qui a une influence. Bien que son vote individuel et son opinion compte, la personne doit être consciente lorsqu’il fait une allocation au micro qu’elle peut avoir une grande influence sur les membres qui votent dans la salle. Pour donner un exemple, une proposition a déjà été complétement refusé lors d’une assemblée que j’ai assisté et cette proposition devaient retourner en consultation. Pourtant, suite à l’intervention de l’influenceur, la salle a changé son vote et la proposition n’a pas été retournée en consultation et a été simplement amendé. Ces interventions sont pertinentes mais l’influenceur ne devrait pas affecté les votes. Cela doit donc être nommé.

               En conclusion, un parti politique comme Citoyen au Pouvoir devra trouver une façon de dynamiser l’expérience de démocratie directe. Le parti doit trouver une façon de vouloir faire participer la population en l’impliquant partout au Québec dans des ateliers mais de façon à ce que les gens puissent y participer malgré les nombreuses occupations quotidiennes et familiale et les contraintes de distance. Les outils informatique existent maintenant et permet à la population de participer à la démocratie dans le confort de leur foyer. La population doit apprendre à connaître leur privilège et leur place en tant que citoyen et j’ai l’impression que la démocratie d’aujourd’hui tente de limiter l’intervention du peuple sans le vouloir. La politique est vu comme un géant et ce n’est pas individuellement que l’on peut changer les choses, c’est collectivement qu’on peut le faire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s